FMM : 25 ans, une étape

 

 Hélène, dans quels lieux as-tu vécu durant ces 25 ans?

D’abord 2 ans de noviciat à Provins ; le lendemain de mes premiers veux je suis arrivée à Villejuif, pour 3 ans, puis à Wattignies (59) jusqu’à la préparation à mes veux définitifs, le 02 03 2002. J’ai alors reçu l’envoi en France, à Bordeaux où je fus 6 ans jusqu’à ce que je réponde à un appel de la supérieure générale pour un service temporaire en Tunisie. La première année en banlieue de Tunis, au service de mes sœurs ainées, puis à Gafsa au centre de la Tunisie. A mon retour en France je suis retournée, avec joie, à Wattignies, puis à la fondation de La Madeleine en 2017.J’ai exercé mon métier d’infirmière en soins à domicile, auprès de sœurs ainées et en hôpital

Quels événements t’ont le plus marquée durant cette période?

Déjà le travail à domicile au sein d’un Centre de soins dans la banlieue sud de Lille en zone populaire.
Puis, chronologiquement, mon engagement définitif dans l’Institut, l’année à Gafsa et le vivre ensemble en HLM en ZUP à Wattignies.

Que représente pour toi ce jubilé ?

La joie de rendre grâce pour la fidélité et la miséricorde du Seigneur, si présentes au long de ces années… Le soutien fraternel des sœurs, des communautés dont j’ai fait partie… La présence, ce 8 septembre, de personnes avec lesquelles j’ai vécu des choses marquantes… Les messages de sœurs faisant écho à mon cheminement durant ces 25 ans… L’occasion aussi de faire percevoir quelque chose de la vie religieuse, de la fraternité… Et sentir que la joie se propage à ceux et celles qui sont venus.

 Que dirais-tu aux jeunes qui pensent à la vie religieuse missionnaire ?

Dieu qui appelle est fidèle, où que l’on soit.

 

Back to top