La présence des jeunes soeurs nous stimule...

Le 02 novembre 2018

Le week-end des communautés formatrices de notre province s’est déroulé à l’Avenue Reille à Paris les 29 et 30 septembre 2018. Il réunissait les 4 communautés qui accueillent des jeunes en formation dans la province : La Madeleine, Oullins, Clichy et les Châtelets. Nous étions près de 25 sœurs !

 

 

 " J’ai participé à cette rencontre en tant que membre de la communauté de Châtelets qui, en accueillant une jeune religieuse du Madagascar (et bientôt, nous espérons, une deuxième) est devenue communauté formatrice au sens stricte. De pareilles rencontres, où on peut partager nos expériences, échanger, poser les questions et chercher ensemble les réponses sont très profitable pour toutes : les jeunes et les moins jeunes.

On se rend compte que la présence des jeunes nous stimule, interpelle, dynamise, nous renouvelle dans le charisme, ne nous permet pas de nous installer, nous rappelle l’enthousiasme du début…Elles nous poussent à rafraîchir notre regard, nous appellent à la fidélité et la conversion permanente, à faire confiance dans l’avenir…

J’ai apprécié beaucoup la possibilité donnée aux jeunes de s’exprimer, travailler entre elles et puis mise en commun avec tout le monde. Leurs points de vue peuvent être parfois très pertinents.

L’échange en petits groupes donnait beaucoup plus de possibilité de s’exprimer, discuter, partager ce que nous avons vécu dans d’autres lieux (ex : évaluations). Je peux seulement regretter, que la communauté toute entière ne pouvait y être présente pour enrichir les échanges et s’ouvrir davantage."

Gosia fmm

 

 " C’était avec beaucoup de joie que j’ai participé à ce week-end. Pour moi, c’est une vraie ouverture et aussi un appel pour une coresponsabilité dans le cheminement avec nos jeunes sœurs en formation initiale. Nous écoutions les jeunes avec beaucoup de respect pour mieux les comprendre dans leur contexte réel et leurs besoins.

De notre côté, ensemble nous avons échangé sur comment faire pour les aider dans la vie quotidienne en tant que communauté et individuellement. L’esprit d’ouverture et l’écoute étaient présents des deux côtes : oui, c’était super. Il y a toujours, bien sûr, des sœurs accompagnatrices nommées par la province pour cette tâche, mais nous sommes toutes en coresponsabilité dans le cheminement ensemble.

Oui sûrement, notre vie fraternelle basée sur la vie de prière doit être le chemin pour grandir ensemble dans la voie fmm."

Anne-Marie fmm 

                                                                                                                                                                                                      

  

Back to top