Dire « OUI » à Dieu pour toujours…

Le 10 décembre 2017

La 18 novembre, nous avons eu la joie d’accompagner l’engagement définitif de Sœur Magali Jaulin dans notre famille religieuse. Monseigneur Delannoy, Evêque de Saint Denis, présidait la cérémonie.

Le « oui  pour toujours », prononcé par Magali a ému les participants, peu habitués à une telle réponse à l’appel de Dieu pour suivre le Christ dans la pauvreté, l’obéissance et la chasteté ; aujourd’hui un tel engagement ne peut que susciter des interrogations…
Pourtant Magali, médecin de formation, l’a osé…       

«  Je me livre sans réserve… J’offre ma vie pour l’Eglise et le salut du monde,
        Je me consacre à l’adoration eucharistique et à l’évangélisation des peuples …
        Je m’engage  à vivre en communauté fraternelle…
        et fais vœux pour toujours de pauvreté, d’obéissance et de chasteté…
        Je demande la grâce d’être fidèle jusqu’à la mort… »

Dans la fraternité de Clichy sous Bois dont Magali était membre, les soeurs se sont préparées à cette cérémonie par une neuvaine à la Bse Marie de la Passion, notre fondatrice, lui demandant de nous renouveler, toutes ensemble, dans une fidélité sans réserve, inconditionnelle à notre consécration à Dieu et à sa mission.

La célébration simple et priante, était préparée par les paroissiens de Clichy, avec l’aide de nos sœurs musiciennes.

Au cours de l’Eucharistie, en tête de la procession d’offertoire, Magali portait le globe du monde qu’elle a déposé au pied de l’autel et à la fin de la cérémonie, elle nous a dit ce que cela signifiait pour elle :

     « Le globe terrestre est un symbole que les Franciscaines Missionnaires de Marie choisissent souvent pour signifier leur appel à la mission universelle, le caractère international de l’Institut ainsi que la diversité des sœurs présentes dans les 5 continents.
    Pour moi, personnellement, ce globe représente le monde dans lequel je suis née, j’ai grandi et je vis aujourd’hui. Ce monde, je suis appelée à l’habiter pleinement dans toutes les dimensions de mon être. Je ne suis pas seule en ce monde, mais en relation avec tout ce qui m’entoure : Dieu en premier en qui j’ai mis toute ma foi, les hommes et les femmes qui vivent dans ce monde et, au-delà, la création tout entière. Je suis appelée à m’ouvrir à la beauté du monde qui me révèle quelque chose de Dieu pour en recevoir « la joie divine d’exister » (Eloi Leclerc).
    Habiter le monde aujourd’hui, cela veut dire pour moi, être présente à ce qui m’entoure, me sentir concernée par ce qui se passe autour de moi, aimer au-delà de toutes les horreurs dont l’homme est capable (et je m’inclus dedans). Cela veut dire enfin m’y engager, avec les talents que Dieu m’a confiés, personnellement et avec mes sœurs selon le charisme de l’Institut des Franciscaines Missionnaires de Marie, don de Dieu pour l’Eglise et le monde ».

A la fin de la cérémonie, Magali recevait, de la part de notre supérieure générale, son envoi à notre province de France, envoi accueilli avec beaucoup d’ovations ! Magali poursuivra donc sa vie religieuse et missionnaire dans le Nord, à La Madeleine, dans une fraternité de 8 sœurs qui vient d’être fondée.

Nous accueillons Magali comme un don de Dieu ; Dieu nous la donne pour sœur et c’est ensemble que nous allons poursuivre notre marche à la suite du Christ, allant vers nos frères « avec un cœur humble, prêt à apprendre et à recevoir autant qu’à donner, dans une attitude d’ouverture et de service » (Constitutions 39).

Back to top